Accord national interprofessionnel du 24/11/2020 sur le télétravail

5. La préservation de la relation de travail avec le salarié

Le diagnostic paritaire partagé du 22 septembre 2020 a souligné les risques d’isolement en télétravail
et de perte du lien vis-à-vis de la communauté de travail. Une attention particulière doit être portée
non seulement aux salariés en télétravail, mais également à ceux qui travaillent sur site, notamment
en cas de recours au télétravail en raison de circonstances exceptionnelles ou de force majeure.

5.1. Maintenir le lien social

L’éloignement des collaborateurs et la distanciation physique des équipes de travail du fait du
télétravail ne doit pas conduire à un amoindrissement du lien social. Des dispositifs ad hoc mobilisant
tous les acteurs de l’entreprise peuvent être élaborés et mis en œuvre dans l’entreprise pour garantir
le maintien du lien social. Cela participe de la responsabilité sociétale de l’entreprise.

5.2. Prévenir l’isolement

La prévention de l’isolement participe à la fois de la santé au travail du salarié en télétravail et du
maintien du sentiment d’appartenance à l’entreprise. Des règles de fonctionnement communes
intégrant des repères relatifs aux activités, aux responsabilités individuelles et collectives, à la marge
de manœuvre et à l’autonomie de chacun des salariés en télétravail, aux interlocuteurs et personnes
ressources et aux modalités de leur interpellation sont autant de garants face au risque d’isolement.
Les temps de travail collectif réguliers sont indispensables.
Le salarié en télétravail doit pouvoir alerter son manager de son éventuel sentiment d’isolement, afin
que ce dernier puisse proposer des solutions pour y remédier. A cet égard, il peut notamment être
utile de mettre à disposition des salariés en télétravail les coordonnées des services en charge des
ressources humaines dans l’entreprise, des services de santé au travail, etc.