ISO 21101: 2014, Tourisme d’aventure — Systèmes de management de la sécurité 

L’objet de la présente Norme internationale est de fixer les exigences minimales relatives à un système de management de la sécurité pour les prestataires d’activités de tourisme d’aventure.

Un processus de management du risque fait partie intégrante d’un système de management de la sécurité.

Un système de management de la sécurité fournit un cadre qui permet l’amélioration continue et contribue à garantir la sécurité pendant les activités de tourisme d’aventure proposées.

L’approche par système de management de la sécurité encourage les prestataires à analyser leurs activités de tourisme d’aventure, à comprendre les exigences des participants, à définir les processus qui garantissent la sécurité et à maintenir ces processus sous contrôle.

L’ ISO 21101 fournit une vue d’ensemble des exigences relatives au système de management de la sécurité pour les prestataires d’activités de tourisme d’aventure.

Un prestataire peut utiliser la présente Norme internationale aux fins suivantes:

a) améliorer les performances en matière de sécurité;

b) satisfaire aux attentes en matière de sécurité des participants et du personnel;
 
c) démontrer que des pratiques de sécurité sont utilisées;
 
d) contribuer à la conformité aux exigences légales applicables.

La présente Norme internationale peut être utilisée par tous les types de prestataires, quelle que soit leur taille, exerçant leur activité dans des environnements géographiques, culturels et sociaux différents.

Les normes relatives au tourisme d’aventure ont pour objet de fixer les exigences minimales relatives aux systèmes de management de la sécurité et à la communication aux participants.
Elles sont indépendantes les unes des autres car elles s’appliquent à des aspects différents du tourisme d’aventure.
 

La présente Norme internationale spécifie la méthode utilisée par l’organisme de tourisme d’aventure dans la gestion de ses opérations en termes de sécurité;

L’objet de la présente Norme internationale est de fixer les exigences minimales relatives à un système de management de la sécurité pour les prestataires d’activités de tourisme d’aventure.
Un processus de management du risque fait partie intégrante d’un système de management de la sécurité.

Un système de management de la sécurité fournit un cadre qui permet l’amélioration continue et contribue à garantir la sécurité pendant les activités de tourisme d’aventure proposées.

L’approche par système de management de la sécurité encourage les prestataires à analyser leurs activités de tourisme d’aventure, à comprendre les exigences des participants, à définir les processus qui garantissent la sécurité et à maintenir ces processus sous contrôle.

l’ISO/TR 21102 fournit des données sur les compétences minimales que doivent posséder les animateurs d’activités de tourisme d’aventure;

l’ISO 21103:2014 spécifie les informations minimales qui doivent être communiquées aux participants et aux participants potentiels avant, durant et après l’activité afin de garantir la sécurité.

La présente Norme internationale spécifie les exigences générales en matière d’informations liées aux aspects contractuels des services comprenant des activités de tourisme d’aventure et qui doivent être fournies aux participants potentiels et aux autres parties intéressées.
 
La fourniture d’informations précises aux participants, en conformité avec la présente Norme internationale, aidera les participants et les participants potentiels à faire des choix éclairés sur les activités au moment de la réservation, ainsi que durant et après l’activité.
 
Ces informations permettent de s’assurer que les participants comprennent les risques encourus et elles peuvent être élaborées afin de réduire les risques de blessures aux personnes et/ou de dommages au matériel.
 
Cela augmente les chances de vivre une expérience en toute sécurité.
 
Dans le contexte du tourisme, les prestataires d’activités de tourisme d’aventure doivent prendre en considération les risques liés à la communication, tels que les différences linguistiques, susceptibles d’amener certaines personnes à mal interpréter les informations dont elles disposent.
 
Ils doivent également informer des risques inhérents aux activités d’aventure.
 
Afin de garantir une communication efficace, les informations fournies aux participants doivent spécifier les renseignements qu’ils doivent fournir au prestataire d’activité.