La pyramide de Maslow, revue et adaptée à notre époque

La pyramide de Maslow me semblait incomplète face à nos grandes mutations.

En effet, après avoir été centrés sur nous, notre petit nombril, un grand mouvement positif et discret s’est engagé sur une nouvelle voie : celle du bien commun, de l’intérêt collectif.

Nous nous sommes rendus compte d’une part, que nous ne vivions pas dans un désert, et d’autre part, que les conséquences de nos actes nous obligent à résoudre des grands enjeux sociétaux. Et nous avons pris conscience que nous ne pourrons les résoudre, que tous ensemble.

La pyramide de Maslow me semblait incomplète face à nos grandes mutations.

 

Or la pyramide de Maslow :

  • ne considère l’être humain qu’en tant qu’individu, et ignore son intégration dans l’intelligence collaborative dans des projets de bien commun
  • mesure des « quantités », et pas de « qualité »
  • ne s’occupe que de l’aspect « matériel », et pas de l’aspect de notre « conscience collective »
  • est une forme d’anthropocentrisme et n’implique pas d’engagement sociétal

C’est pourquoi, il m’a semblé important d’apporter à cette mythique pyramide une évolution qui nous corresponde.

Le premier niveau, qui a une intensité faible par rapport à un engagement, est le moment de la prise de conscience où on s’aperçoit qu’on fait partie d’un grand tout qui dépasse notre petite personne.

Le deuxième niveau de plus forte intensité, est celui où on se rend compte qu’on est tous capable de participer à la résolution des problèmes. Savoir, c’est agir. Et la question qui se pose alors est : « Qu’est ce que j’ai envie de faire, moi ? A quoi vais-je participer ? »

Le troisième niveau est celui de l’engagement. C’est le moment où on choisit notre enjeu. Et par conséquence, nous commençons à agir en fonction de nos idées. C’est de la philosophie pratique : vivre selon nos pensées.

Le quatrième niveau marque une intensité beaucoup plus forte, car en étant acteur, on se rend compte qu’on ne peut pas raisonner comme hier. Et si on veut être efficace dans son action, cela ne peut se faire que par l’innovation.

Le cinquième niveau est le niveau suprême, qu’on peut toutes et tous atteindre. Être un leader charismatique implique qu’on entraine derrière soi d’autres personnes. Cela peut se faire à un petit ou très très grand niveau.

Ramenée à l’entreprise ou l’organisation, cette pyramide marque l’engagement sociétal. Cela permet de mesurer l’implication des chefs d’entreprises dans la construction du monde de demain.

Autrement dit, cela est un moyen d’évaluation la maturité des entreprises engagées en développement durable ou RSE.