Protocole de nettoyage et désinfection face au COVID-19.

Procéder au nettoyage des locaux : un délai de latence pour intervenir est souhaitable, les coronavirus pouvant probablement survivre 3h sur des surfaces sèches.

En plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour, notamment lorsqu’elles sont visiblement souillées : pupitres de contrôle, commandes de machines, comptoirs, volants de véhicules, surfaces d’écran tactile et des claviers, distributeurs alimentaires dans les salles de pause, mais aussi poignées de porte, boutons d’ascenseur, interrupteurs d’éclairage, poignées de toilettes, mains courantes et toutes surfaces touchées fréquemment, …

Tenue du personnel d’entretien :

  • Sur-blouse à usage unique (UU),
  • Gants de ménage résistants,
  • Masque de protection respiratoire filtrant à la fois les gaz et les particules. FFP2 ou FFP3.
  • Lunettes de protection (en cas de risques d’éclaboussures de matières organiques ou chimiques),
  • Bottes ou chaussures de travail fermées.

Entretien des sols :

Ne pas utiliser un aspirateur pour le nettoyage des sols

Les locaux (sols et surfaces) supportant le nettoyage humide doivent faire l’objet des différentes opérations suivantes :

  • Nettoyer les sols et surfaces avec un bandeau de lavage à UU imprégné d’un produit détergent
  • Rincer l’eau du réseau avec un autre bandeau de lavage à UU
  • Laisser sécher
  • Puis désinfecter les sols et surfaces à l’eau de javel diluée à 0,5% de chlore actif avec un bandeau de lavage à UU différent des deux précédents

1 litre de Javel à 2,6% + 4 litres d’eau froide.

virucide selon la norme NF EN 14476+A2 Juillet 2019

A défaut d’utiliser l’eau de javel, le produit utilisé devra être virucide selon la norme NF EN 14476+A2 Juillet 2019 Antiseptiques et désinfectants chimiques

Élimination des bandeaux de lavage avec les DASRI ou selon une filière industrielle spécifique.

Attention à ne pas créer de risques supplémentaires !

  • Utilisation massive de solvants volatils, potentiellement toxiques s’ils sont inhalés en grande quantité
  • Risque électrique et incendie si des solutions aqueuses ou solvantées sont mises au contact de circuits électriques ou de sources d’ignition
  • Mélange dangereux de produits chimiques incompatibles si le nettoyage et la désinfection sont réalisés successivement.
  • Pour éviter par exemple, le dégagement de vapeurs de chlore nocives en cas de réaction entre un nettoyant acide et de l’eau de javel, le nettoyage et la désinfection doivent être séparés par un rinçage à l’eau ou un temps de séchage si aucun résidu n’est à craindre.

Centre de préférences de confidentialité