COVID-19 et prévention des RPS dans sa durée

COVID-19 et la prévention des RPS : faire face à une situation inédite dans sa durée

En travail à distance ou sur site pour les commerces et activités autorisées, de nouvelles organisations du travail et formes de coopérations ont du être mises en place.

Mais la fatigue liée au travail en mode dégradé peut s’accumuler dans les équipes.

Points de vigilance pour prévenir l’exposition des travailleurs aux facteurs de risques RPS.

Dans le contexte de pandémie, différents facteurs de risque psychosociaux (RPS) s’imbriquent

– des tensions individuelles, des effets plus directement liés au travail en mode dégradé… et revêtent des réalités contrastées selon les situations.

L’ensemble de ces facteurs peut se traduire à terme par des troubles plus ou moins sévères si les exigences physiques, psychiques et émotionnelles dépassent les capacités individuelles et si les possibilités de récupération, de coopération et de soutien managérial sont réduites.

Prendre soin des personnes, permettre à chacun de faire un travail de qualité et éviter un cercle vicieux entre dégradation des conditions de travail et de la production sont des enjeux cruciaux pour la continuité ou la reprise de l’activité. Dans ce contexte, la prévention consiste :

  • à réduire, en priorité, les facteurs de risques psychosociaux en agissant sur leurs causes au niveau de l’organisation du travail,
  • à renforcer les ressources que les salariés peuvent mobiliser au cours de leur travail (soutien managérial, coopérations…),
  • mais aussi à limiter les conséquences éventuelles des RPS en renforçant les canaux d’information, de détection et de soutien aux personnes en difficulté.

dans le dossier de l’ANACT lire aussi

Coronavirus : manager en période de crise

 

Covid-19 : faciliter la polyvalence, ça s’anticipe !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Centre de préférences de confidentialité