Référentiel national de vulnérabilité aux inondations

Le ministère de l’Environnement a publié ce 18 octobre un référentiel national de vulnérabilité aux inondations. Destiné aux porteurs de stratégies locales, de programmes d’actions de prévention des inondations (PAPI), et plus généralement à tous les acteurs de la prévention des risques d’inondation, ce référentiel constitue un cadre de référence opérationnel, souple et modulable, en vue d’aider à la réalisation d’un diagnostic de vulnérabilité sur un territoire.

L’évaluation préliminaire des risques d’inondation (EPRI), réalisée dans le cadre de la mise en œuvre de la directive inondation, montre l’enjeu de conduire une politique volontariste de réduction des effets des inondations sur les personnes, les biens et les activités.

Elle indique en effet, qu’en France, une personne sur quatre et un emploi sur trois sont potentiellement exposés au risque inondation. Par ailleurs, au cours des trente dernières années, le coût annuel moyen des dommages économiques liés aux inondations s’établit entre 650 et 800 millions d’euros. Définissant un cadre national pour la mise en œuvre de cette politique dans les territoires, la stratégie nationale de gestion du risque inondation (SNGRI) annonce la création d’un référentiel national de vulnérabilité aux inondations à destination des collectivités et des services de l’État. L’établissement de ce référentiel à fait l’objet d’un travail partenarial entre l’État (MEEM) et le Cepri.

Son élaboration par le Cerema a été accompagnée par un groupe de travail issu de la commission mixte inondation.

Le présent guide présente ce référentiel national de vulnérabilité à l’inondation. Il propose d’une part une méthode d’évaluation de la vulnérabilité selon les trois objectifs de la SNGRI : améliorer la sécurité des personnes, réduire les dommages aux biens et améliorer le retour à la normale, d’autre part les modalités de construction d’un plan d’actions opérationnel. Ce référentiel est destiné aux porteurs de stratégies locales, aux porteurs de PAPI, et plus généralement aux services déconcentrés de l’État, aux collectivités, aux professionnels de la prévention du risque d’inondation. Il s’agit d’une première version du document. Le référentiel a vocation à être actualisé au travers de sa mise en œuvre. Il pourra faire l’objet de développements de moyen terme. Il convient de remercier l’ensemble des participants ayant contribué à sa réalisation.