Guide pour réaliser un plan de continuité d’activité.

Guide pour réaliser un plan de continuite d activite

Ce guide a vocation à poser les principes et les règles d’élaboration d’un PCA, sans se substituer aux différents guides ou normes existant sur le sujet, mais en y faisant référence.
Son objectif, par une approche volontairement globale, est d’apporter les éléments de bonne pratique et de cohérence nécessaires au dialogue entre les responsables des travaux d’élaboration de PCA de différentes organisations, publiques ou privées. Il s’adresse donc aux administrations, aux collectivités et aux entreprises.

La nature, la fréquence et le coût des crises ont sensiblement évolué au cours des vingt dernières années.

On comprend sans doute mieux aujourd’hui à quel point sont étroitement imbriquées les différentes dimensions de ces événements qui perturbent très fortement le fonctionnement de nombreuses organisations, publiques et privées, avec des conséquences allant jusqu’à la cessation définitive d’activité.

Les retours d’expérience des grandes crises récentes montrent que les organisations ayant entrepris une démarche préalable visant à garantir la continuité de leur activité sont les plus résilientes face aux événements déstabilisants.

Bien qu’il soit utopique de chercher à tout prévoir et maîtriser, le responsable d’une organisation – publique ou privée – se doit de concevoir et mettre en œuvre des stratégies de protection permettant d’éviter certains événements, ou tout du moins d’en limiter les effets directs sur les objectifs de l’organisation, et d’assurer la continuité d’activité malgré la perte de ressources critiques.

Cet impératif conditionne la situation financière de l’organisation, son image dans la société et naturellement la responsabilité personnelle du dirigeant.

Les établissements de crédit, les entreprises d’investissement, les établissements de santé, les opérateurs d’importance vitale doivent déjà répondre à l’obligation légale de plan de continuité d’activité. Les contraintes économiques imposent de devoir justifier les dépenses – y compris celles qui concernent les actions à entreprendre dans le domaine de la sécurité – et de pouvoir prioriser ces dépenses dans le cadre d’une stratégie globale. Il faut par conséquent disposer d’outils méthodologiques permettant d’optimiser l’efficience de ces actions, en cohérence avec les objectifs de l’organisation. Des outils existent déjà pour couvrir séparément plusieurs domaines indissociables: la gestion de risque, la gestion de crise, l’intervention, le maintien et la reprise d’activité. La démarche de continuité d’activité est le moyen d’associer de manière globale et cohérente tous ces domaines.