Equipements de protection individuelle destinés à la prévention des noyades. (EIF)

RÈGLEMENT (UE) 2016/425 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 9 mars 2016 relatif aux équipements de protection individuelle et abrogeant la directive 89/686/CEE du Conseil

3.4. Protection en milieu liquide

3.4.1. Prévention des noyades

Les EPI destinés à la prévention des noyades doivent pouvoir faire remonter aussi vite que possible à la surface, sans porter atteinte à sa santé, l’utilisateur éventuellement épuisé ou sans connaissance plongé dans un milieu liquide et le faire flotter dans une position lui permettant de respirer dans l’attente des secours.

Les EPI peuvent présenter une flottabilité intrinsèque totale ou partielle ou encore obtenue par gonflage soit au moyen d’un gaz libéré automatiquement ou manuellement, soit à la bouche.

Dans les conditions prévisibles d’emploi:

a) les EPI doivent pouvoir résister, sans préjudice à leur bon fonctionnement, aux effets de l’impact avec le milieu liquide ainsi qu’aux facteurs d’ambiance inhérents à ce milieu;

b) les EPI gonflables doivent pouvoir se gonfler rapidement et complètement.

Lorsque des conditions prévisibles d’emploi particulières l’exigent, certains types d’EPI doivent satisfaire en outre à une ou à plusieurs des exigences complémentaires suivantes:

  1. comporter l’ensemble des dispositifs de gonflage visés au deuxième alinéa et/ou un dispositif de signalisation lumineuse ou sonore;
  2. comporter un dispositif d’accrochage et de préhension du corps permettant d’extraire l’utilisateur du milieu liquide;
  3. être adaptés à un emploi prolongé pendant toute la durée de l’activité exposant l’utilisateur éventuellement habillé à un risque de chute ou nécessitant sa plongée dans le milieu liquide.

3.4.2. Aides à la flottabilité

Un vêtement destiné à assurer un degré de flottabilité efficace en fonction de son utilisation prévisible est sûr lorsqu’il est porté et apporte un soutien positif dans le milieu liquide.

Dans les conditions prévisibles d’emploi, cet EPI ne doit pas entraver la liberté de mouvements de l’utilisateur, lui permettant notamment de nager ou d’agir pour échapper à un danger ou de secourir d’autres personnes.