Portail numérique de conservation du DUERP

Décret n° 2022-487 du 5 avril 2022 relatif au cahier des charges du déploiement et du fonctionnement du portail numérique de conservation du document unique d’évaluation des risques professionnels et aux statuts de l’organisme gestionnaire du portail

Publics concernés : organisations professionnelles d’employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel, travailleurs et employeurs de droit privé.

Objet : modalités relatives au cahier des charges du déploiement et du fonctionnement du portail numérique de conservation du document unique d’évaluation des risques professionnels et aux statuts de l’organisme gestionnaire.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

Notice : le texte précise les modalités selon lesquelles le cahier des charges du déploiement et du fonctionnement du portail numérique de conservation du document unique d’évaluation des risques professionnels et les statuts de l’organisme qui en assurera la gestion sont établies par les organisations professionnelles d’employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel et agréées par le ministre chargé du travail. Il prévoit ainsi que les organisations professionnelles d’employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel transmettent au plus tard le 31 mai 2022 ce cahier des charges et ces statuts au ministre chargé du travail en vue de leur agrément. Il rappelle l’obligation de recueillir l’avis conforme de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) pour le cahier des charges et en précise les modalités. Il fixe également le terme à partir duquel, en l’absence d’agrément de ces éléments, ces modalités seraient déterminées par décret en Conseil d’Etat.

Références : le décret est pris pour l’application de l’article 3 de la loi n° 2021-1018 du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail. Le décret peut être consulté sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion,
Vu le code du travail, notamment son article L. 4121-3-1 ;
Vu la loi n° 2021-1018 du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail, notamment son article 3 ;
Vu l’avis du Conseil d’orientation des conditions de travail en date du 2 février 2022,
Décrète :

I. – Les organisations professionnelles d’employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel transmettent au ministre chargé du travail au plus tard le 31 mai 2022 en vue de leur agrément par arrêté :

– leur proposition conjointe de cahier des charges du déploiement et du fonctionnement du portail numérique mentionné au 1° du B du V de l’article L. 4121-3-1 du code du travail ;
– les statuts de l’organisme gestionnaire du portail numérique mentionnés au 2° du B du V du même article L. 4121-3-1 du code du travail, qu’ils arrêtent conjointement.

II. – La proposition conjointe de cahier des charges est transmise à la Commission nationale de l’informatique et des libertés par l’administration compétente. A défaut d’avis conforme de cette commission, les organisations professionnelles d’employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel disposent d’un délai d’un mois à compter de la date de réception de l’avis pour arrêter un cahier des charges conforme à cet avis et le transmettre au ministère chargé du travail.
III. – Le terme des délais mentionnés au dernier alinéa du B du V de l’article L. 4121-3-1 du code du travail est fixé au 30 septembre 2022.

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion et le secrétaire d’État auprès de la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, chargé des retraites et de la santé au travail, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 5 avril 2022.

Jean Castex
Par le Premier ministre :

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion,
Elisabeth Borne

Le secrétaire d’État auprès de la ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, chargé des retraites et de la santé au travail,
Laurent Pietraszewski

Centre de préférences de confidentialité